Instagram : toutes les bonnes pratiques pour optimiser votre stratégie marketing

12 Jun 2017

Au départ, simple réseau de partage de photos, Instagram est devenu au fil du temps une pépite du web social. C’est aujourd’hui l’un des réseaux stars les plus populaires, faisant même de l’ombre à Snapchat parmi les plus jeunes utilisateurs (tout en copiant au passage bon nombre de leurs idées). Les grandes marques s’y sont donc logiquement engouffrées et l’ouverture à la publicité permet à tout le monde d’y faire sa promotion. Réseau “cool” et “trendy”, c’est aussi une bonne manière d’expérimenter de nouvelles approches marketing et de travailler son image sociale. Seulement, faire du marketing sur Instagram peut sembler déconcertant à première vue, car les outils nativement intégrés peuvent être limités. Heureusement, voici quelques bonnes pratiques pour booster votre marketing sur Instagram.

 

À la recherche de contenu attractif pour votre site ?

Cet article a été initialement publié sur le blog de Webmarketing & Com le 9 juin 2017

Les applications tierces indispensables

Utiliser Instagram en tant que “standalone application” peut être un peu limité au point de vue marketing. Que ce soit pour poster efficacement votre contenu ou le mesurer, il est souvent indispensable de s’équiper d’applications tierces qui viendront compléter votre boîte à outils. Quelques exemples à tester selon votre budget, votre niveau de confort avec l’anglais et la technicité de certaines approches :

Instagram : toutes les bonnes pratiques pour optimiser votre stratégie marketing

  • Squarelovin : une sorte de couteau suisse très pratique et très puissant pour mesurer vos analytics et vos données sur Instagram, avec en plus, une composante de e-commerce pour travailler plus efficacement vos ventes sociales en ligne.
  • Iconosquare : un outil disponible en français, spécialement conçu pour fonctionner de concert avec Instagram avec de nombreuses fonctionnalités approfondies sur vos statistiques, votre activité et vos contenus.
  • Locowise : c’est le “Hootsuite” des agences. Un outil fait pour des agences de marketing digital qui doivent optimiser leur temps et leur travail pour produire du contenu et en mesurer l’impact sur les réseaux sociaux. Parfait pour travailler efficacement avec Instagram (et aussi avec les autres réseaux classiques) pour plusieurs clients en même temps.
  • Social Rank : fonctionnant avec Twitter et Instagram, c’est un outil très puissant pour en savoir plus sur les profils de vos abonnés. Social Rank peut même analyser en temps réel les informations partagées en ligne pour que vous puissiez interagir avec eux ou encore construire une liste d’influenceurs pertinente. À noter qu’une version gratuite (mais limitée) est disponible.
  • Bit.ly : une bonne pratique pour traquer et suivre vos liens depuis une campagne Instagram. En personnalisant vos liens selon vos publicités, vous saurez précisément ce qui a fonctionné. À utiliser en complément de Google Analytics, car depuis l’application Instagram sur mobile, les liens ne sont pas toujours parfaitement traqués.
  • Agorapulse : en complément de tous les précédents outils, Agorapulse permet de planifier et d’organiser votre présence sociale grâce à un système de boîte de réception innovante et des statistiques simples et accessibles.

Bien poster sur Instagram : outils et bonnes pratiques

Pour être efficace, il faut prendre le temps d’acquérir les bonnes pratiques. Pour rappel, même si Instagram est accessible sur ordinateur, c’est avant tout un réseau social mobile fait pour la mobilité. Or, si Instagram propose des outils natifs, comme ses filtres, qui ont fait sa popularité, il faut reconnaître, qu’il est parfois bien utile d’utiliser, là aussi, des outils tiers.

Instagram : toutes les bonnes pratiques pour optimiser votre stratégie marketing

Depuis votre mobile

Que ce soit depuis une tablette ou un téléphone, certains outils tiers vous permettront d’optimiser ou d’enrichir vos photos avant de les poster sur Instagram. Une fois vos créations enregistrées sur votre mobile, il sera alors facile de partager un visuel spécifiquement optimisé pour Instagram avec une direction artistique et un style bien particuliers. Exemples :

  • Pablo by Buffer : avec une interface web légère et rapide, Pablo vous permet de créer gratuitement des images engageantes prêtes à partager sur Instagram, sans contrainte de droits d’auteur. À noter que vous pouvez aussi utiliser Pablo pour illustrer vos articles de blog par exemple. Vous choisissez l’image de fond, les filtres et le texte et le tour est joué.
  • Adobe Spark : une application gratuite pour créer en deux clics des images parfaites à partager en ligne. Dans le même style, on peut aussi mentionner le très connu Canva, qui fait très bien le travail.
  • Photofy : peut-être un peu moins connu, il offre des fonctionnalités similaires de création visuelles depuis un mobile sans avoir besoin de compétences particulières en design.

Si ces outils sont très similaires dans leur approche, il s’agit surtout de les tester pour choisir celui avec lequel vous êtes le plus à l’aise dans votre travail selon vos contraintes quotidiennes (budget, matériel, marge de manœuvre éditoriale, etc.)

Depuis votre ordinateur

Malgré toutes ces solutions et les grandes performances de nos mobiles, il faut admettre que, parfois, on peut avoir besoin de travailler son contenu différemment sur Instagram. Par exemple, prendre de vraies belles photos avec un appareil photo professionnel, retravailler ses photos en RAW dans Lightroom et Photoshop, pour ensuite les exporter dans Instagram.

Instagram ne permettant pas de poster directement depuis un ordinateur, il faut simplement faire preuve d’un peu d’ingéniosité. Une fois que vos photos sont éditées, corrigées et prêtes à être partagées, il suffit de les glisser dans un dossier spécial sur Google Drive ou Dropbox, puis de les récupérer depuis votre mobile sur cette même application préalablement téléchargée afin de les partager avec Instagram.

L’autre option consiste aussi à utiliser Hootsuite, Buffer ou Agorapulse qui vous rappelleront, via une notification sur votre mobile, de poster votre image préalablement préparée.

Trouver le bon flux de travail

Parce qu’on n’est moins instantané sur Instagram que sur d’autres réseaux comme Facebook ou Twitter, on prendra le temps de soigner sa mise en scène. La communauté des Instagrammeurs attend en général des visuels soignés et des images qui ont du sens. Vous pouvez compter 20 à 30 minutes pour faire un bon partage sur Instagram : le temps de prendre la photo, de l’éditer avec les bons outils, de travailler sur la légende et de trouver les hashtags pertinents. Évidemment, cela peut être plus rapide si vous êtes expérimenté, mais il faut se souvenir que la qualité prime sur la quantité. Il vaut mieux partager moins, mais partager mieux.

Enfin, en termes de fréquence de publication, il n’existe pas de règle universelle. Si vous êtes nouveau sur Instagram, il faut le dire. Vous pouvez préciser dans la biographie que c’est un nouveau compte et que votre communauté peut vous suivre le temps que vous grandissiez. Il n’y a pas vraiment de rythme parfait pour une marque. Tout dépend de votre contenu. Un post par jour, deux par semaines ou trois par mois peuvent fonctionner selon vos objectifs, votre audience et votre secteur d’activité.

Une question, une suggestion, une remarque ?

Mes derniers articles

Influence marketing : comment calculer le ROI de vos campagnes

L'influence marketing est un levier de plus en plus utilisé par les annonceurs. Toutefois, c'est un canal de promotion bien plus subtil qu'il n'y paraît. Entre influenceur, micro-influenceur et ambassadeur, il faut trouver la bonne approche et adapter son message....